bandeau chasse ardeche

Votre Fédération s'est déplacée au 3 Place de la Mairie, 07200 Saint-Sernin

Les Vans et Chambonas, élèves et chasseurs s’unissent pour le développement de la biodiversité

 

Durant des siècles, nos campagnes étaient exploitées par une agriculture traditionnelle. Les murets en pierres sèches témoignent des efforts consentis par nos prédécesseurs pour vivre de cette terre. La mécanisation développée au cours des dernières décennies   a eu raison de l’exploitation de ces petits lopins de terre. Pourtant, cette agriculture vivrière permettait à une très grande diversité d’espèces sauvages de s’épanouir. L’abandon progressif de ces parcelles laisse la place à un épais couvert de broussaille. Seules quelques espèces animales et végétales subsistent à ces habitats homogènes.

A l’heure où les populations d’insectes ont chuté de 50% dans le monde, où les peuplements d’oiseaux ont reculé de 30 % en France, certains acteurs du monde rural s’emploient à restaurer les habitats et permettre aux espèces sauvages qui en dépendent de se développer.

Avec le consentement des propriétaires terriens, aidés de la région Rhône Alpes et de l’Association locale des Amis de l’Olivier, les chasseurs locaux ainsi que leur Fédération Départementale ont engagé depuis 6 ans des actions d’aménagement du territoire. Sur le site d’une centaine d’hectares, des travaux lourds de débroussaillage ont été engagés. Toujours dans le cadre de cette démarche environnementale, l’entretien est assuré par un berger et ses quelques 600 brebis.

 

Pour les travaux de restauration de ces milieux, la mécanisation a ces limites. Les pierres sont nombreuses, les passages sont étroits et les pentes sont abruptes. Comme « nos anciens », c’est à la main qu’il faut travailler. Alors, c’est avec les élèves de BTS du Lycée « Olivier de Serre » à Aubenas que les chasseurs s’emploient à valoriser ce site. Le Vendredi 8 Mars 2019, une vingtaine de jeunes en formation sont intervenus à l’entrée du site Natura 2000 du bois de Païolive, sur les hauteurs de Chassagnes. Pour certains avec une débroussailleuse ou une tronçonneuse, et pour les autres avec des sécateurs de force, des scies ou encore des fourches… C’est l’occasion pour eux de se former à la manipulation des outils, à la coupe ou l’élagage et bien sûr, d’intégrer une action environnementale « grandeur nature ».

Dégagement des murets en pierres sèches, invisibles avant l’intervention des élèves.

degagements des murets en pierres

 

Pilotés par deux professeurs du Lycée et un professionnel de  la Fédération des Chasseurs, les jeunes en formation ont ainsi  aménagé plusieurs milliers de m2 pour répondre aux    exigences d’une faune et d’une flore diversifiées. Les murets    en pierres sèches dégagés de la végétation laissent imaginer    la dureté du travail d’antan mais aussi tout le savoir-faire de    nos prédécesseurs. L’intervention manuel des élèves a permis  d’agir avec précision et d’obtenir un travail d’excellente qualité.

Zone forestière nettoyée.

zone forestiere nettoyée 

 

 

 

 

 

Dès l’automne prochain, les brebis pourront à nouveau pâturer ce site et redonner à ce paysage toute sa valeur écologique.